•  

    Un très joli album d'Anaïs Vaugelade, que nous  étudierons en période 4,

    à l'occasion d'une rencontre avec une danseuse qui a mis l'histoire en scène...

     

     

    Voici la couverture :

    Lire la suite...

    Pin It

    1 commentaire
  •  

    Cette année, nous continuons à utiliser le rituel Chaque Jour Compte.

    Je me sers pour ma part des affichages de Sanleane, dont je suis très contente.

    Jusqu'à maintenant, je donnais chaque matin les fiches d'Elau aux élèves,

    qui les remplissaient seuls, et je passais aux tables aider ceux qui avaient

    des difficultés.

     

    Cette année, nous avons décidé de laisser plus de latitude aux élèves,

    qui seront dans une position de recherche/création.

    Lire la suite...

    Pin It

    1 commentaire
  •  

    De retour au clavier après une longue pause.

    Toujours dans la même école finalement.

    Deux collègues qui partent arf (elles vont me manquer), une qui arrive smilecool,

    une page se tourne.

    Pour la suite, avec cette nouvelle collègue, nous avons décidé de nous partager 

    2 classes de cycle 2 (CP-CE1-CE2, donc), qui fonctionneront en parallèle,

    presque comme 1 grande classe avec 2 enseignantes.

    Lire la suite...


    2 commentaires
  •  

    A chaque rentrée, j'ai vu passer des mails " registre CHSCT". Je les ai vaguement survolés, en pensant : "une paperasse de plus à remplir pour la directrice".

    Mais récemment, suite à mon burn-out, j'ai découvert ce qui se cache vraiment derrière ce CHSCT.

    Déjà, pour commencer, traduction : CHSCT = Comité d'Hygiène, de Sécurité  et des Conditions de Travail.

    Si on a tendance à être vigilants et réactifs en ce qui concerne l'hygiène et la sécurité dans nos écoles (encore que pas toujours...), l'aspect conditions de travail est bien souvent négligé. Les conditions de travail ne sont pas terribles ? On fait avec, on s'adapte, c'est comme ça, ...

    Et bien non ! Si ces conditions de travail sont assez dégradées pour nous mettre en souffrance, alors ce n'est pas normal, et il y a des recours.

    Il faut dans ce cas pointer ce qui dysfonctionne, et ce que ça engendre pour nous en terme de souffrance (pas la partie la plus facile tant on s'oublie vite dans ce métier). Ensuite consigner tout ça sur une fiche du registre CHSCT (obligatoirement mis à disposition des personnels dans toutes les écoles) et la faire viser par le directeur/la directrice qui transmet ensuite à l'IEN. Celui-ci peut proposer des mesures, mais il DOIT faire remonter cette fiche, qui sera étudiée lors de la réunion suivante du CHSCT (minimum 3 par an). Y siègent des représentants du personnel, le médecin de prévention, ...  ET le/la DASEN.

    Lors de cette réunion pourront être prises des décisions concrètes, décidées des visites d'écoles, ... Et le cas sera réexaminé lors des prochaines réunions du Comité pour surveiller l'évolution de la situation.

     

    Les droits, c'est comme la liberté, ça ne s'use que si on ne s'en sert pas....

    Encore faut-il en être informé(e)s...

     

     

    Merci aux délégués de mon syndicat de m'en avoir informée et de m'avoir accompagnée dans les démarches. 

    Lien vers la page institutionnelle ici.


    5 commentaires
  •  
    J'ai décidé de partager avec vous d'un coup de gueule/coup de mou, et des questionnements quant à notre rôle et ce qu'on est en droit d'exiger de nous      (ou pas… surtout "ou pas" en fait). 
     
    Je travaille dans une petite ville, qui n'aurait rien de particulier si les différents politiques qui se sont succédé depuis plusieurs décennies n'avaient pas parqué dans un quartier excentré (le terme exact est "ghetto" je pense) les pauvres,     les immigrés, les gitans sédentarisés, bref tous les  "qui font peur", "qui sont pas comme nous quand même" et "qui font pas joli dans le paysage". 
     
    Très étonnamment (!), ce quartier est une cocotte minute qui fait régulièrement  la une des journaux (ça doit surement prouver que ces gens-là ne savent décidément pas se comporter correctement, non ? A moins qu'il n'y ait une autre explication, comme le besoin de condition de vie décentes, de mixité,                de respect ?...).
    C'est en tout cas dans l'école de 4 classes de ce quartier que je travaille         (par choix... si si...).
     
    Cette année dans ma classe de CE1-CE2, il y a 2 enfants primo-arrivants, jamais scolarisés auparavant (ils sont en CE2...), ne parlant pas un mot de français       + 2 autres primo-arrivants qui commencent difficilement à le parler et le comprendre + 3 hyperactifs (j’aurais plus envie de les qualifier d' « hyper-hyperactifs ascendant casse bonbons de 1ère classe », dont 1 attend son AVS depuis septembre, mais il parait qu’il n’y a plus de budget pour recruter,        donc il peut toujours attendre et moi avec) + 3 enfants dépressifs (oui, à 7 ans...) pour lesquels RIEN n'est fait + 4 enfants en très grande difficulté scolaire. 
     Et aussi -surtout j'ai envie de dire-  1 enfant extrêmement violent, dangereux, qui, entre autres faits quotidiens, a essayé de noyer une élève à la piscine, heureusement que je ne le lâche jamais des yeux sinon elle y passait...
     
    En résumé, c’est un peu comme si je menais de front une classe de 15 élèves     et une classe de CLIS.  

    Lire la suite...


    16 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires